Atelier participatif
«Contrôle coercitif en contexte post-séparation»
Vendredi 1er mars de 17h30 à 20h

0.00 $

N.B. Les participantes sont invitées à poursuivre les échanges le vendredi 12 avril de 17h30 à 20h (groupe de soutien en violence conjugale post-séparation) 

Animé par Ksénia Burobina*, doctorante en sociologie à l’Université de Montréal.

Présentation et discussion autour de la notion de contrôle coercitif (façon de conceptualiser la violence conjugale subie par les femmes qui reflète les connaissances contemporaines sur ces violences). Notre invitée survolera la définition du concept, son fonctionnement et ses manifestations possibles, son apport à la compréhension de la violence conjugale vécue par les femmes et les enfants, ainsi que son potentiel pour améliorer leur protection.

Le format “atelier participatif” est un espace informel où les participantes peuvent échanger sur le sujet, partager leurs savoirs et leurs réflexions, les défis et des ressources.

Repas offert par l’organisme. Répit disponible sur demande.

*Plus sur notre invitée: Ksenia Burobina, est doctorante en sociologie à l’Université de Montréal. Son projet de recherche dans le cadre de sa thèse, mené dans une perspective féministe, porte sur les vécus de violence conjugale post-séparation et les parcours des mères québécoises lorsque la garde de leurs enfants est judiciarisée. Elle s’intéresse également aux violences faites aux femmes de façon plus large, à la prise en charge des problèmes sociaux par les sociétés, aux politiques publiques et au droit. Elle est membre étudiante de l’équipe de recherche SAS-Femmes, du RéQEF et de l’équipe REGARDS.

1 places disponibles